Le gouvernement lance son portail d'Open data

Le gouvernement lance son portail d'Open data Le portail gouvernemental de l'Open data à la française, Data.gouv.fr a été lancé le 5 décembre. 350 000 jeux de données y sont proposés gratuitement.

L'Open data à la française se concrétise. Neuf mois après son installation par le premier ministre, l'Etalab, la cellule en charge de centraliser et redistribuer les données des organismes publiques a lancé le 5 décembre Data.gouv.fr. 350 000 jeux de données harmonisés issus de 90 producteurs de données sont désormais accessibles gratuitement depuis ce site. Une initiative qui correspond à un "engagement de transparence inédit de la part de l'Etat", assure le directeur de l'Etalab Séverin Naudet (lire l'interview de Séverin Naudet du 01/09/2011). Parmi ces données, on trouve la mesure de la pollution atmosphérique par département, la cartographie des accidents de la route depuis 2005 ou la composition du budget de fonctionnement de l'Etat.

Parmi les entités productrices de données figurent notamment des entreprises publiques, comme la SNCF ou Réseau Ferré de France (RFF) à qui la loi n'impose pas la publication de leurs données.Data.gouv.fr propose ainsi des données géographiques sur le réseau de transports ferroviaires, comme les coordonnées géographiques des gares de passagers ou les passages à niveau. Le lancement de Data.gouv.fr s'accompagne de celui d'une "licence ouverte" d'utilisation des données qui autorise notamment la reproduction et l'adaptation de ces données, y compris à des fins commerciales.

L'ensemble des données publiques ne sera pas pour autant accessible gratuitement. Certains jeux de données feront l'objet du versement d'une redevance, notamment pour certains organismes dont le budget repose statutairement en partie sur des revenus commerciaux, comme l'Insee ou le musée du Louvre. Les données payantes devraient cependant être rares. Elles feront l'objet d'une liste établie par décret du premier ministre qui sera publiée en juillet 2012.

A terme, d'autres jeux de données devraient intégrer le portail. Certaines données judiciaires, comme le nombre de crimes et délits depuis 2002 ou le recensement des infractions et des peines associées devraient être bientôt disponibles. Les domaines de l'agriculture et de l'emploi nécessitent également "un travail technique important" avant de pouvoir les mettre à disposition. Le directeur de l'Etalab table sur un doublement du nombre de jeux de données disponibles d'ici un an.

Autour du même sujet

Le gouvernement lance son portail d'Open data
Le gouvernement lance son portail d'Open data

L'Open data à la française se concrétise. Neuf mois après son installation par le premier ministre, l'Etalab, la cellule en charge de centraliser et redistribuer les données des organismes publiques a lancé le 5 décembre Data.gouv.fr . 350 000...

Annonces Google