"J'ai de l'affection pour Jean-François Copé"

"On est proche avec Jean François Copé. Nous sommes tous les deux élus de Seine-et-Marne [...] et j'ai pour lui beaucoup de considération", explique Yves Jégo quand on évoque ses relations avec le chef du groupe UMP à l'Assemblée. Sur ce rival de Nicolas Sarkozy, il rappelle sa position : "En 2012, mon candidat s'appelle Nicolas Sarkozy". Avec la limitation des mandats, ce dernier sera contraint en revanche de passer la main. "Je considère qu'en 2017 - c'est d'ailleurs l'échéance qu'il vise – Jean-François Copé est aujourd'hui celui qui m'apparait comme étant le plus apte", poursuit Yves Jégo. L'élu de Seine-et-Marne ne voit pas de contradiction entre son "affection" pour Jean-François Copé et sa "fidélité" à Nicolas Sarkozy.