Se challenger ni trop ni pas assez

Osez sortir de votre zone de confort. © Leo Lintang - 123RF
On parle souvent de "sortir de sa zone de confort" mais quel degré de challenge stimule de manière optimale votre esprit ? Albert Moukheiber énumère les trois cercles concentriques au sein desquels se situe chaque action : le premier est la zone de confort, le dernier est la zone de panique. Au centre se situe la zone d'exposition qui caractérise les tâches ni trop dures ni trop simples. "L'esprit est dans un état optimal au travail lorsqu'il se situe dans la zone d'exposition. Le temps est comme ralenti et la concentration parfaite. On retire toujours plus de satisfaction lorsque l'on réussit quelque chose pour lequel on a souffert", déclare Albert Moukheiber. Rendre son esprit plus vif consisterait ainsi à faire correspondre son niveau d'expertise à la difficulté d'une tâche.
Suggestions de contenus