Google met un turbo dans ses API

Le moteur de recherche vient d'intégrer deux nouveaux mécanismes à son Google Data Protocol. Un protocole qui permet d'interagir avec ses API depuis des applications tierces pour y intégrer des données en provenance de ses services en ligne et ses Google Apps. Il s'agit de la réponse partielle, et de la mise à jour partielle.

Pour l'heure proposés à l'état expérimental, ces dispositifs permettent d'affiner les types de donnée (adresse électronique, nom, rendez-vous…) renvoyés suite à une requête, et de ne mettre à jour que les informations transmises par les serveurs. Ces améliorations ont pour but d'optimiser la consommation de ressources machines et réseau.

Serveurs / Google