Groupon rejette l'offre de rachat de Google et filerait vers la bourse

Google proposait au site de coupons de le racheter pour 5 à 6 milliards de dollars. L'opération n'aura finalement pas lieu.

Groupon a décliné l'offre de rachat formulée par Google, estimée entre 5 et 6 milliards de dollars (lire l'article Pourquoi (et combien) Google veut racheter Groupon, du 30/11/2010). D'après le "Chicago Tribune", le site de vente de coupons de promotion, qui a souhaité demeurer indépendant, envisagerait plutôt de s'introduire en bourse dès l'an prochain, sans avoir encore arrêté sa décision.


Les raisons de ce refus ne sont pas connues : Groupon a aussi bien pu juger trop basse la somme proposée, qu'estimer être capable de tracer son propre sillon. D'après le blog "All Things Digital" du "Wall Street Journal", le chiffre d'affaires du site s'élèverait à 2 milliards de dollars cette année et non à 500 millions comme il est souvent évoqués.

 

Google cherchait en effet à racheter Groupon afin de prendre position sur le marché de la publicité locale en ligne. Cette acquisition aurait été la plus importante jamais réalisée par le géant du Web, dépassant largement les 3,2 milliards de dollars déboursés en 2008 pour la régie publicitaire DoubleClick, tout en restant largement dans ses moyens : Google a annoncé fin septembre disposer de 33 milliards de dollars en cash.


Google / Rachat