Le Geste s'inquiète de la télé connectée

Tablettes et télévisions connectées : le Geste s'inquiète de la multiplication des "couches" entre l'éditeur et le client final.

Si les nouveaux marchés (tablettes tactiles, télévisions connectées...) sont "d'enthousiasmants paris pour les éditeurs de contenus et de services en ligne, il est aussi clair que le lien entre le consommateur et l'éditeur pourrait devenir de plus en plus distendu, avec le risque de voir l'opérateur, ou le constructeur lui-même, "éditorialiser" et "hiérarchiser" les contenus en fonction d'impératifs exclusivement marketing". Telle est la conclusion de la journée de réflexion prospective sur l'avenir des télévisions connectées et des tablettes tactiles, organisée le 8 avril par le Groupement des Editeurs de Services en ligne (Geste).


Selon Philippe Jannet, PDG du Monde Interactif et Président du Geste, "le nombre extraordinaire d'acteurs sur ce nouveau marché sans véritables frontières, depuis les éditeurs de contenu jusqu'aux constructeurs, complique les relations et impose à tous de se regrouper et de se concerter, car personne n'y arrivera seul".


Les acteurs et experts s'accordent à dire que "l'usage généralisé d'internet, accompagné des dernières avancées en termes de couverture, de débit et de possibilités de connexion à tout type de terminal, vont permettre, ensemble, de faire rapidement sauter les dernières cloisons". D'ici quelques années il n'existera plus qu'un seul et unique marché composé d'une multitude de terminaux, de la télévision, au téléphone à la chaîne hi-fi en passant par la tablette jusqu'au réfrigérateur, tous connectés et interconnectés. D'ailleurs, la télécommande telle que nous la connaissons encore aujourd'hui va être "progressivement remplacée par des applications "télécommande" pour téléphones et tablettes qui permettront de commander tactilement tout se qui se trouve autour".

 

En savoir plus sur Offremedia.com

Autour du même sujet