En rachetant Groupon, Google gagnerait un contrôle antitrust

Le possible rachat de Groupon ne serait possible qu'au terme d'un examen minutieux de l'opération par les autorités US.

Google ne peut presque plus racheter une entreprise sans inspection soupçonneuse des autorités antitrust américaines. Alors que le moteur de recherche serait en négociations pour racheter le service de bons plans Groupon, "Reuters" affirme que l'examen de l'opération par l'administration américaine pourrait prendre un temps certain, voire coûter au groupe américain un contrôle antitrust. Google serait prêt à débourser près de 6 milliards de dollars pour racheter Groupon.

 

Le Sénat américain a par ailleurs publiquement exprimé son souhait de ne pas autoriser le rachat d'ITA par Google sans conditions. Dans un courrier envoyé le 1er décembre au département de la Justice, le sénateur Herb Kohl, rapporteur de la commission antitrust du Sénat estime que l'opération devra être assortie de restrictions, notamment si les récentes accusations de manipulation des résultats de recherche par le moteur se révèlent fondées. Dans ce cas, Herb Kohl demande au ministère de conditionner l'opération à un engagement de la part de Google à ne pas manipuler ses résultats de recherches sur les requêtes liées au voyage.

Google / Google, Yahoo, Microsoft