Benoît Cassaigne (Médiamétrie) "Il y aura 15 millions de mobinautes à la fin de l'année"

Le directeur exécutif des mesures d'audience de Médiamétrie analyse les tendances de l'Internet en France et présente les projets l'entreprise pour cette fin d'année.

JDN. Comment jugez-vous le marché publicitaire en cette rentrée ?

Benoît Cassaigne. La reprise n'est pas au niveau de la crise. Elle ne lève pas tous les doutes sur les modèles économiques des médias. Pour les médias traditionnels, le marché n'a pas retrouvé son niveau de 2008. Mais sur le Web, la progression du marché publicitaire en 2010 devrait rattraper la baisse de 2009, notamment grâce au dynamisme du display. En temps de crise, les annonceurs recherchent la rentabilité à court terme. En dehors, ils ont une utilisation plus stratégique de leurs budgets. C'est une tendance que nous observons très bien avec notre produit de mesure d'efficacité des campagnes, Ad Effectiveness. En fait, Internet est devenu un média comme les autres pour les annonceurs.

 

Quelles grandes tendances observez-vous sur Internet en cette seconde moitié de l'année 2010 ?

D'abord, Internet est devenu un média de masse. Aujourd'hui, plus de 70 % des Français sont des internautes. C'est 50 % de plus qu'il y a cinq ans. Et cette proportion passera à 80 % dans les 18 à 24 mois à venir. Tout le monde est sur le Web. Même les plus de 50 ans qui rattrapent petit à petit leur retard vis-à-vis des plus jeunes.

Les usages aussi se généralisent puisque près de 75 % des internautes seront des acheteurs en ligne d'ici la fin l'année. Par ailleurs, la multiplication des offres de catch-up TV ces derniers mois a développé la consommation de vidéos. Résultat : tous les mois, 25 millions d'internautes se rendent sur des sites vidéos. On observe aussi un développement très rapide du nombre de mobinautes. Ils étaient 12,6 millions au deuxième trimestre en progression de 20 % sur un an. On devrait atteindre les 15 millions à la fin de l'année. Enfin, il sera intéressant de voir si la forte hausse d'audience des sites de paris en ligne se maintient dans le temps après une croissance impressionnante ces derniers mois. Je pense notamment au site du PMU, qui a vu son trafic doubler entre juillet et mai, ou celui de Partypoker.fr qui enregistre déjà 4 millions de visiteurs uniques.

 

Que prépare Médiamétrie pour les mois à venir ?

Une grande partie de notre travail porte actuellement sur la mesure d'audience hybride, qui rassemble des donnés dites "side centric" et des données "user centric" provenant de nos panels. Nous utilisons déjà ce genre de technique avec notre produit "Ad Effectiveness" et nous l'utiliserons pour notre mesure des audiences de l'Internet mobile, qui sera publiée pour la première fois en octobre. Pour cela, nous associons les logs anonymisés des opérateurs à des données issues d'un panel de 10 000 individus. La prochaine étape concernera l'Internet fixe pour lequel nous allons associer des résultats de panel à des données d'outils de mesures d'audience utilisés par les sites. Nous lancerons par ailleurs plusieurs nouveaux produits d'ici la fin de l'année, dont un de mesure vidéo à la mi-novembre et "BuzzMetrics", pour mesurer le buzz sur le Web.

 

Agé de 54 ans, Benoît Cassaigne a passé 18 ans au sein du groupe RTL où il fut successivement directeur marketing durant 8 ans, puis directeur général adjoint de la régie IP France, avant de créer la filiale Web du groupe, RTL Net, en 2000. Il quitte le groupe en 2006 pour ensuite rejoindre Médiamétrie.

Médiamétrie