Les salariés français rattrapés par la crise Inquiets pour leur pouvoir d'achat, les Français réduisent leur budget Noël

Selon une enquête Sofres de novembre, 50% des Français affirment qu'ils vont moins dépenser pour leurs cadeaux de Noël, mais sans renoncer toutefois à leurs achats. 20% pensent ainsi "acheter en moins grande quantité" et 20% vont "acheter moins cher". Le cabinet Deloitte, qui réalise chaque année une étude européenne sur les dépenses de Noël, note lui aussi le pessimisme général des Français. "63% prévoient une détérioration de leur pouvoir d'achat pour 2009", relève ainsi l'étude.

Afin de ne pas dépasser leur budget de dépenses à Noël, les Français prévoient de réduire la part consacrée aux cadeaux (-6,7%). Plus de la moitié d'entre eux envisagent ainsi de ne pas offrir de cadeaux à leurs collègues et amis. Les enfants seront épargnés par la crise. Gilles Mollard, le directeur général des magasins de jouets Toys'R'Us, n'est d'ailleurs par particulièrement inquiet, même s'il prévoit une stagnation en valeur du marché des jouets cette année. "Les hypermarchés vont profiter de la réforme de la loi Galland, qui permet de répercuter une partie des marges arrières sur le prix de vente, explique-t-il. D'autre part les promotions sont plus nombreuses cette année." Son enseigne a par exemple décidé à la dernière minute de prolonger son opération de promotion sur 80 produits quinze jours supplémentaires. La marge de manœuvre est étroite pour les distributeurs de jouets : les catalogues sont en effet conçus plus de neuf mois à l'avance...

Noel / Crise financière