Les entreprises qui profitent de la grippe A Un air de croissance pour Biozone Europe

un purificateur d'air biozone.
Un purificateur d'air Biozone. © Biozone Europe

Les purificateurs d'air détruisent les odeurs, les moisissures, les champignons, des bactéries et... le virus H1N1. Basée à Valenciennes, Biozone Europe commercialise ces équipements depuis 3 ans. "Nous avons peiné au début, reconnait Laurent Dubreuil, le directeur du développement. En France, comme dans les autres pays latins, les clients sont plus réticents qu'en Europe du Nord."

Cependant, de gros clients commencent à être séduits par cette technologie développée initialement par la Nasa pour détruire les odeurs dans les vols habités. JCDecaux a récemment fait l'acquisition de 400 purificateurs d'air pour équiper les sanisettes de Paris.

Surtout, l'efficacité de ces machines contre le virus de la grippe A a été reconnue par un laboratoire du CNRS. Et l'argument semble porter ses fruits. "Alors que 600 à 700 appareils ont été vendus en 2008, nous en sommes déjà à un millier de devis pour 2009", indique Laurent Dubreuil. Vendus entre 500 et 1 300 euros pièces, ces machines devraient apporter un grand bol d'air à Biozone Europe, dont le chiffre d'affaires 2008 atteignait 300 000 euros. "Cette année, ce sera au moins deux fois plus", se réjouit Laurent Dubreuil.

Virus / Chiffre d'affaires