A quoi ressembleront les RH dans 10 ans ? Les salariés changent, les RH aussi

la mosaïque des salariés s'élargit au sein des entreprises.
La mosaïque des salariés s'élargit au sein des entreprises. © olly - Fotolia.com

Il y a quelques décennies à peine, personne n'aurait imaginé trouver les contrats de génération ou les plans seniors en haut de la pile des dossiers des directions des ressources humaines en 2013. Pourtant, désormais, l'élargissement de la pyramide des âges constitue une préoccupation majeure des entreprises, évolutions démographique oblige. "Il y a 20 ans, vous commenciez dès l'âge de 55 ans à compter les mois qui vous séparaient de la préretraite, se souvient Vincent Lecerf, vice-président exécutif RH de Tarkett. Cela a complètement disparu."

Des carrières plus longues, des départs en retraite plus tardifs... Le phénomène n'en est qu'à ses débuts mais de nouveaux défis apparaissent d'ores et déjà. L'ergonomie des postes de travail doit par exemple s'adapter dans les usines où les ouvriers sont plus âgés. La question de la transmission des compétences se pose aussi avec davantage d'acuité, compte tenu du poids des seniors dans certaines entreprises.

Les ressources humaines devront donc mieux accompagner les fins de carrière mais aussi mieux accueillir les jeunes actifs. Les attentes de la génération Y ont déjà bousculé déjà certains managers. Celles de la génération Z, encore plus jeune et hyper connectée, poseront de nouveaux défis auxquels les RH ne pourront échapper.

"Il y a 20 ans, vous commenciez dès l'âge de 55 ans à compter les mois qui vous séparaient de la préretraite"

"Les jeunes générations se distinguent avant tout par l'usage des moyens de communication, constate Jean-Christophe Sciberras, DRH France de Rhodia et président de l'association national des DRH (ANDRH). Même si certains seniors si mettent, les plus jeunes ont une capacité de communication plus rapide et en réseau." La mise en place de nouveaux outils de communication interne, comme les réseaux sociaux internes, concerne un nombre croissant de DRH.

En plus d'une maîtrise plus intuitive des nouvelles technologies, les jeunes ont aussi un rapport différent à l'organisation du travail. "Pour mieux préserver la vie privée de ses salariés, une entreprises du secteur des nouvelles technologies avait interdit les e-mails le week-end, raconte Vincent Lecerf. Rapidement, les jeunes salariés lui ont fait comprendre qu'ils n'avaient pas de problèmes à envoyer un message à 22 heures depuis leur canapé, mais qu'ils trouvaient important de pouvoir s'absenter deux heures un jeudi matin s'il faut emmener les enfants à l'école."

Méthodes de travail, organisation, mode de management... les salariés de demain ne se reconnaitront pas dans les directions du personnel à l'ancienne. Les hommes sont la matière première des DRH, les évolutions des premiers affectent logiquement les seconds.

Seniors / Contrat de génération