SDK de Kinect : premier retour d'expérience

SDK de Kinect Disponible en beta, le kit donne lieu à ses toutes premières expérimentations. Il semble facile à prendre en main. Mais, des progrès restent à faire d'ici la version finale.

Suite à la sortie de la beta du kit de développement logiciel (SDK) de Kinect il y a une dizaine de jours, les développeurs ont commencé à se pencher les potentialités de Kinect en matière d'applications. Objectif : créer des applications Windows accessibles via l'interface de contrôle par reconnaissance de mouvements. Compatible avec Windows 7 (32 et 64 bits), le SDK donne accès aux API de Kinect, et permet de manipuler une infrastructure de DLL pour gérer des contrôles.


Lors d'une présentation organisée par Microsoft le 28 juin, plusieurs développeurs ayant testé le SDK se sont exprimés sur le sujet. "Il est important de bien décomposer la matrice d'orientation 3D d'un membre", explique Niels Freier de la société Wygwam. "Pour gérer le rapport entre les proportions humaines et celles du modèle 3D, je conseille d'utiliser une translation en provenance du modèle 3D."

Pour le consultant, il est plus précis d'utiliser deux ou trois Kinect pour détecter un mouvement. "Ce qui n'est pas possible par la voie officielle", précise-t-il. Des codes de hack doivent pour l'heure être activés pour réaliser l'exercice.


kinect
Niels Freier, expert en développement Kinect, pendant sa présentation. © JDN / Anrtoine Crochet-Damais

Du côté du son, les quatre micros de la Kinect permettent de repérer assez efficacement une personne dans l'espace. Pour améliorer le tout, Microsoft fournit un moteur de reconnaissance vocale conçu spécialement pour le boîtier (Microsoft.speech). Mais, le développeur prévient que, pour l'heure, la reconnaissance vocale reste assez légère, "mieux vaut rester pragmatique est se centrer sur des commandes vocales simples", explique Niels Freier.

"Concrètement, le SDK permet de récupérer les flux audio ou vidéo", ajoute-t-il. La bibliothèque du kit (Microsoft.Research.Kinect.dll) permet de gérer l'accès aux flux vidéos et aux squelettes (via Microsoft.Research.Kinect.Nui) et l'accès au flux audio (Microsoft.Research.Kinect.Audio). Il suffit pour cela de créer une classe Runtime pour définir les informations à recevoir.


A première vue, la prise en main semble donc assez simple. Reste à travailler l'ergonomie de cette nouvelle IHM, et imaginer les applications. Les domaines de la santé, ou du collaboratif (avec la visioconférence) sont notamment évoqués. Pour l'heure, la date de lancement de la version payante du SDK n'est pas encore connue. Elle permettra le développement de logiciels commerciaux.

Télécharger le SDK de Kinect

Windows / Visual Studio