Immobilier : les millennials négocient plus systématiquement que leurs aînés

Immobilier : les millennials négocient plus systématiquement que leurs aînés Autre enseignement de cette édition du Baromètre de la négociation immobilière, la part des acheteurs prêts à débattre des prix n'a jamais été aussi faible.

La fougue de la jeunesse. Les millennials, comme on désigne la génération née entre le début des années 1980 et l'an 2000, sont 53,7% à vouloir négocier avec les vendeurs au moment de faire une offre d'achat immobilier, et ce quel que soit le prix de vente du bien qu'ils convoitent. C'est 7,2 points de plus que chez l'ensemble des acheteurs. Le chiffre est l'un des principaux enseignements de cette édition du Baromètre de la négociation immobilière, réalisé par le JDN en partenariat avec Logic-Immo.com. Pour cette première prise de pouls de l'année, le portail d'annonces a décidé de disséquer les comportements de ce segment d'acheteurs potentiels, comme il le fait dans son Observatoire du moral immobilier des ménages, également dévoilé ce jeudi 29 mars.

 

Ce goût pour la négociation systématique n'est pas le seul à être plus prononcé chez la génération Y, puisque la proportion de millennials trouvant les prix de la pierre réalistes dépasse également celle observée sur l'ensemble du marché : ils sont 9,5% à considérer les tarifs actuels des logements comme "tout à fait" réalistes, contre 6% seulement au global, et 40% à les considérer comme "plutôt" réalistes. Soit 49,5% au total contre 41,6% des acquéreurs tous âges confondus.

 

A noter que la part des candidats à l'accession estimant que les prix reflètent la réalité du marché immobiliers remonte de 3,3 points par rapport à fin 2017, alors qu'elle avait été en baisse durant trois éditions d'affilée. Sans surprise, la fraction de futurs acquéreurs trouvant que les tarifs des biens ne correspondent pas à la réalité du marché recule pour le deuxième trimestre consécutif, à 51,8%, soit 3,3 points de moins qu'au 4e trimestre 2017.

 

Une perception qui influe sur leur propension à négocier. A 90,6% au 1er trimestre 2018, la part des candidats à l'achat prêts à débattre avec les vendeurs n'a, en effet, jamais été aussi faible depuis deux ans. Et à près de 4%, la proportion de futurs acheteurs qui ne négocieront pas n'a quant à elle jamais été aussi élevée depuis la création, fin 2014, du Baromètre. Le rapport de force, établi depuis plusieurs années en faveur des acheteurs, serait-il en train de s'inverser ?

 

Méthodologie

Chaque trimestre, Logic-Immo.com publie son Observatoire du moral Immobilier (OMI). L'OMI repose sur une enquête menée auprès d'un échantillon représentatif redressé à partir des données de cadrage TNS Sofres. Pour la 24e édition de l'OMI, 1 216 personnes ayant un projet d'acquisition d'un logement d'ici à 1 an ont été interrogées en janvier 2018. Logic-Immo.com leur a posé deux questions en exclusivité pour le JDN. Logic-Immo.com est une marque de Concept Multimédia. Logic-Immo.com compte plus d'1 million d'annonces en ligne (mars 2018) et totalise près de 14,6 millions de visites web, mobile et applis mobile et tablette (Février 2018).

Prix immobiliers / Millennials

Annonces Google