Baromètre de la négociation immobilière : les acheteurs négocient moins systématiquement qu'il y a un an

Baromètre de la négociation immobilière : les acheteurs négocient moins systématiquement qu'il y a un an Les futurs acquéreurs sont, en revanche, plus nombreux à trouver que les tarifs actuels des biens ne sont pas réalistes que fin 2017.

Les acheteurs immobiliers accusent-ils le contrecoup de la remontée des prix immobiliers à l'œuvre depuis trois ans ? Il semblerait, vu les chiffres de cette nouvelle édition du Baromètre de la négociation immobilière : au total, 59% des acquéreurs ayant un projet d'achat d'ici un an interrogés en octobre 2018 par Logic-Immo.com pour le JDN considèrent que les prix actuels des biens immobiliers ne sont pas réalistes. Un chiffre supérieur de 4,1 points à celui enregistré l'an dernier à la même époque. Inversement, les futurs acheteurs ne sont que 34,9% à trouver que les prix des logements cadrent avec la réalité du marché, contre 38,3% fin 2017. Des niveaux qui n'ont, en revanche, que très peu évolué depuis la dernière édition de notre Baromètre, publiée avant l'été.

Ce n'est pas pour autant qu'ils durcissent le ton au moment de se mettre d'accord avec les vendeurs sur le prix d'achat. Les acquéreurs potentiels qui se disent prêts à négocier le prix du bien qui les intéresse sont 90,8% fin 2018, contre 91,8% fin 2017. Dans ces près de 91%, la part d'acheteurs décidés à marchander quel que soit le tarif pratiqué par le vendeur, plafonne à 43,2% d'acheteurs, quand elle atteignait 45,5% fin 2017.

La proportion de futurs acquéreurs se disant disposés à négocier coûte que coûte s'amoindrit encore lorsque ces derniers ont le sentiment de se trouver en zone tendue, c'est-à-dire dans un territoire où l'offre de logements est inférieure à la demande. Elle tombe à 39%, contre 58% pour les candidats à l'achat ayant l'impression d'effectuer leurs recherches dans une zone non tendue.

Du côté du ressenti sur le réalisme des prix actuels aussi, des écarts significatifs existent entre les segments. Sans surprise, la proportion de futurs acquéreurs considérant que les tarifs des biens ne cadrent pas avec la réalité du marché de la pierre s'élève à 70% pour ceux qui ont le sentiment d'être en zone tendue. Chez ceux pour qui il n'y a pas de déséquilibre entre l'offre et la demande, le chiffre n'atteint pas les 54%.

Méthodologie

Chaque trimestre, Logic-Immo.com publie son Observatoire du moral Immobilier (OMI). L'OMI repose sur une enquête menée auprès d'un échantillon représentatif redressé à partir des données de cadrage TNS Sofres. Pour la 26e édition de l'OMI, 1 300 personnes ayant un projet d'acquisition d'un logement d'ici à 1 an ont été interrogées en octobre 2018. Logic-Immo.com leur a posé deux questions en exclusivité pour le JDN. Logic-Immo.com est une marque de Concept Multimédia. Logic-Immo.com compte plus d'1 million d'annonces en ligne (juillet 2018) et totalise près de 14,6 millions de visites web, mobile et applis mobile et tablette (février 2018).

Annonces Google