Envoyer Imprimer
Le fondateur et PDG de Dell, Michael Dell, le 4 mars 2015 à Washington (Photo MANDEL NGAN/AFP/Archives)

Mercredi 07 septembre 2016, 18h32
Le géant de l'informatique américain Dell a finalisé mercredi l'acquisition du fournisseur de logiciels et de solutions de stockage de données EMC pour 67 milliards de dollars, et s'appelle désormais Dell Technologies.

Annoncée en octobre 2015, l'opération a reçu fin août le feu vert des autorités de la concurrence après avoir reçu celui de la Commission européenne en février.

"Nous allons être le fournisseur des infrastructures de la prochaine révolution industrielle. Nous disons à ceux qui construisent leur futur numérique et transforment leur informatique: venez chez nous", a déclaré lors d'une conférence téléphonique Michael Dell, PDG de Dell Technologies.

L'action EMC a été retirée de la Bourse mercredi.

L'activité de la nouvelle entité est estimée à 74 milliards de dollars et elle emploie 140.000 salariés.

Elle compte trois structures principales: Dell Client Solutions, Dell EMC Infrastructures Solutions et Dell EMC Services. A cela s'ajoute différentes sociétés (VMware, Pivotal, SecureWorks) "qui seront libres de construire leur propre écosystème", a souligné M. Dell.

"Cette structure unique fait converger la capacité de concentration et d'innovation d'une start-up et l'envergure internationale et la capacité de service d'un grand groupe", souligne un communiqué.

"Nous nous attendons à réaliser des synergies et à améliorer notre efficacité dans la chaîne d'approvisionnement des deux entreprises combinées ainsi que dans le secteur administratif. Du côté des revenus, nous allons vers des opportunités significatives de ventes croisées", a commenté le directeur financier Tom Sweet lors de la conférence.

Le siège mondial d'EMC Corporation le 12 octobre 2015 à Hopkinton (Massachusetts, Etats-Unis) (Photo Kayana Szymczak/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives)

En alliant la "force de commercialisation" de Dell sur les segments des petites entreprises et le "positionnement fort" d'EMC auprès des grandes entreprises, Dell Technologies "s'imposera comme un leader sur de nombreux segments à fort potentiel de croisance du marché de l'informatique".

"On ne se contente pas d'avoir des solutions puissantes, on veut toujours être le numéro 1", a commenté Michael Dell.

Cette opération constitue la plus grosse fusion de l'histoire du secteur des technologies, selon le cabinet Dealogic.

Elle doit permettre à Dell, troisième fabricant mondial de PC, d'achever sa mue d'un groupe tourné au départ vers les consommateurs à une société dont la principale cible est désormais les grandes entreprises.

Fondé en 1984 par Michael Dell, le groupe texan souffre beaucoup du succès des smartphones et des tablettes, qui ont pris une place importante au sein des ménages, reléguant le PC à l'arrière-plan.

Grâce à EMC, Dell va ainsi muscler son offensive dans le stockage et la gestion des données pour les entreprises et pouvoir rivaliser avec les mastodontes IBM, HP et Cisco.

Envoyer Imprimer


Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 Agence France-Presse. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité Economie   Haut de page
 

Annonces Google

 

Sondage

Le montant des salaires des grands patrons français vous choque-t-il ?

Tous les sondages