Envoyer Imprimer
La Bourse de Paris résolument dans le vert à la mi-journée (Photo Thomas SAMSON/afp.com)

Jeudi 04 janvier 2018, 12h10
/mckLa Bourse de Paris accentuait sa hausse (+0,98%) jeudi à la mi-journée et s'inscrivait résolument dans le vert, les investisseurs faisant le choix de l'optimisme pour cette première semaine de l'année.

A 11H45 (10H45 GMT), l'indice CAC 40 prenait 48,88 points à 5.380,16 points, dans un volume d'échanges de 942 millions d'euros. La veille, l'indice parisien avait fini en nette hausse de 0,81%.

La cote parisienne a démarré en hausse et a accéléré la cadence au cours de la matinée, saluant notamment les nouveaux records inscrits par Wall Street la veille.

L'indice parisien "est venu gommer son bref +faux pas+" de lundi et profitant d'une "configuration des plus favorables" semble s'inscrire dans un courant "ascendant", a estimé Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

"La vigueur de la demande et la vitalité du commerce mondial favorisent le rebond des investissements, ce qui plaide pour une croissance solide en 2018", alimentant l'approche positive des marchés, a-t-il complété.

Parmi les événements attendus de la semaine, les investisseurs ont pris connaissance mercredi soir du compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine.

Mais ces minutes "n'ont pas modifié les anticipations des investisseurs. Les banquiers centraux américains s'inquiètent de la faiblesse persistante de l'inflation mais privilégient toujours une approche de relèvement progressif des taux directeurs", a souligné Aurel BGC.

L'inquiétude au sujet de l'euro qui a mis sous pression les marchés européens dans les derniers jours de 2017 et pour leur première séance de l'année refluait même si ce dernier grappillait un peu de terrain face au dollar jeudi.

Du côté des indicateurs, l'agenda est essentiellement américain avec les chiffres ADP de l'emploi dans le secteur privé en décembre, les demandes hebdomadaires d'allocation chômage et les stocks hebdomadaires de pétrole brut aux USA.

En matière de valeurs, l'optimisme des investisseurs continuait à profiter aux titres cycliques les plus sensibles à la conjoncture comme LafargeHolcim (+1,90% à 48,38 euros) ou Saint-Gobain (+1,37% à 47 euros).

Le secteur bancaire bénéficiait aussi largement de l'enthousiasme ambiant : Crédit Agricole montait de 3,24% à 14,51 euros, BNP Paribas de 1,69% à 63,70 euros, Natixis 3,27% à 6,89 euros et Société Générale de 1,99% à 44,24 euros.

Safran était soutenu (+2,41% à 87,68 euros) soutenu par un relèvement de sa recommandation à "surperformer" par Bernstein.

Michelin était dynamisé (+0,99% à 122,60 euros) par l'annonce du rapprochement de ses activités de distribution de pneumatiques en Amérique du Nord au sein d'une société commune détenue à parité avec le conglomérat japonais Sumitomo.

Remy Cointreau souffrait (-3,71% à 111,50 euros) d'un abaissement de sa recommandation à "vendre" par Investec.

Envoyer Imprimer


Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 Agence France-Presse. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité Economie   Haut de page
 

Annonces Google

 

Sondage

Le montant des salaires des grands patrons français vous choque-t-il ?

Tous les sondages