"Recruter à droite ? Ce n'est pas facile"

On parle souvent des alliés de gauche des centristes, mais le Modem cherche–t-il aussi des alliés droite ? "Bien sûr" répond Marielle de Sarnez à un lecteur tout en avouant que "ce n'est pas facile car Nicolas Sarkozy a une emprise sur son propre camp qui est une emprise très forte". La numéro 2 du Modem est, malgré tout, pleine d'espoirs : "Je sais qu'il y a une droite sociale qui ne se reconnait pas au fond dans les valeurs que prône le président de la République. Il y a beaucoup de républicains qui ne sont pas d'accord. Chez les électeurs c'est une vérité, chez les parlementaires, c'est plus compliqué car dans un parti de gouvernement et majoritaire, vous pensez aussi à votre réélection".