"Regardez la tête des députés Français !"

Le redécoupage électoral, qui vient d'être adopté, ne semble pas être le principal motif d'inquiétude de Marielle de Sarnez pour la représentation du Modem au Palais Bourbon. "Des députés, nous n'en avons déjà pas beaucoup, mais pourquoi ? Parce que c'est un modèle de scrutin unique. Nous avons 80 % des suffrages qui représentent 50 % des sensibilités politiques", préfère-t-elle souligner. "Je demande de la proportionnelle, je demande qu'on se rapproche du système allemand. Regardez la tête des députés français à l'Assemblée nationale : ils sont tous blancs, de professions similaires, pas de femme, pas de diversité. C'est une honte. On a besoin d'un Parlement qui ressemble à la France".