"Je n'ai pas d'hésitation sur l'Afghanistan"

Après la mort du 40e soldat français en Afghanistan, Jean-Paul Huchon expose une vision assez éloignée de celle du reste de la classe politique sur le conflit et la présence française sur place. "Je pense qu'on n'a pas le choix, il faut être là, il faut être présent. Je pense qu'il faut peut être aussi peser un peu plus sur les décisions stratégiques", estime le président de la région Ile-de-France. "Je n'ai pas d'hésitation sur l'Afghanistan. On est dans un lieu où si on abandonnait notre responsabilité, on donnerait une image terrible de faiblesse", ajoute-t-il avant de conclure : "Je souhaiterais que les troupes françaises disposent de renforts techniques et de renforts en hommes car elles semblent aujourd'hui assez isolées".