"Etre ministre et candidate est tout à fait compatible"

Cumuler les fonctions de ministre et de candidate dans la région capitale ? Aucun problème pour Valérie Pécresse, qui estime que "la campagne se fait quand les Franciliens sont chez eux : le matin très tôt et le soir". Un planning de campagne "compatible avec une activité professionnelle selon elle". La tête de liste UMP en Ile-de-France confirme par ailleurs que "bien entendu", elle démissionnera du gouvernement en cas d'élection. Dans le cas contraire, la ministre de l'Enseignement supérieur, qui vante son bilan au ministère, refuse pour le moment de se prononcer sur une démission en cas de défaite : "Ce n'est pas moi qui nomme les ministres".