"L'ouverture, je l'ai pratiquée sur mes listes"

"L'ouverture, je l'ai pratiquée sur mes listes", lance Valérie Pécresse en citant "d'anciens collaborateurs de Dominique Strauss-Kahn", mais aussi des "gens du Modem, déboussolés par François Bayrou", qui partiront avec elle dans la campagne des régionales. La chef de file de l'UMP en Ile-de-France comprend donc tout à fait les récentes nominations de Didier Migaud à la Cour des comptes et de Michel Charasse au Conseil constitutionnel, même si elles ont fait jaser nombre d'élus de l'UMP. Est-ce pour autant une bonne stratégie pour gagner ? "On verra...", répond la candidate qui estime qu'il s'agit avant tout de "pouvoir se regarder dans une glace".