Prix immobilier en France et dans le monde : le point en juillet 2015

Prix de l'immobilier dans le monde Prix du neuf et de l'ancien, par ville, par département, par pays, tension immobilière... Voici tout ce qu'il y a à savoir sur les prix immobiliers.

Le dernier quart du 20e siècle a été marqué par une envolée du prix de la pierre dans tous les pays, à quelques exceptions près. Mais depuis le milieu des années 2000, la tendance est à la correction, voire à l'effondrement du prix de l'immobilier dans certaines régions du monde.

 

Les prix immobiliers pays par pays

Pour y voir plus clair, le JDN a lancé son guide interactif des prix de l'immobilier, un outil qui permet de comparer l'évolution du prix de la pierre dans 21 pays depuis 1975. Dans le menu de droite, choisissez les pays pour lesquels vous souhaitez afficher les données et à l'aide de la "time line" située sous le graphique, sélectionnez la période sur laquelle vous voulez les confronter en déplaçant les boutons.

Où en est le marché immobilier aujourd'hui ? En Irlande et en Espagne, la bulle immobilière a éclaté fin 2007. Mais alors que le prix de l'immobilier poursuit sa remontée dans le pays celtique (+25% entre le 1er trimestre 2013 et le 4e trimestre 2014), il continue de dégringoler dans la péninsule ibérique (-2,2% sur un an). A noter toutefois que la baisse ralentit : elle atteignait -2,8% sur un an au 3e trimestre 2014. Depuis le 1er trimestre 2008, le prix de l'immobilier espagnol a reculé de 32,6%.

Le prix de la pierre recule au Royaume-Uni recule pour la première fois le 3e trimestre 2012

Aux Etats-Unis, la chute de l'indice des prix amorcée en 2007 a été vertigineuse (-18,3% entre le 2e trimestre 2007 et le 2e trimestre 2012), mais le marché a repris des couleurs depuis le 3e trimestre 2012 (+11,5%). Entre 2012 et 2014, le prix médian des logements anciens s'est lui aussi apprécié dans le pays de l'Oncle Sam (+17,9%, selon les prévisions des Realtors). A noter toutefois qu'il a diminué de 1,5% entre le 2e et le 4e trimestre 2014.

En France, le prix de la pierre est en baisse de 1% entre 3e et le 4e trimestre 2014. Sur un an, il recule de 2,3%. Depuis 2011, l'indice a perdu 6,2%. La bulle se dégonfle lentement mais sûrement. Rien à voir avec l'effondrement prédit par certains analystes. Dans son bulletin trimestriel sur les marchés de l'immobilier en Europe de février 2015, l'agence de notation Standard & Poor's table sur une baisse des prix de l'immobilier en France de 3% pour les 24 prochains mois, "en raison de la faiblesse des conditions économiques et d'un taux de chômage élevé". Le cabinet d'analyses Xerfi prévoit lui aussi une baisse des tarifs en 2015 (-2,7% dans l'ancien) et une reprise des transactions, à 729 000 unités, toujours dans l'existant.

Et de l'autre côté de la Manche ? Pendant longtemps, les courbes d'évolution du prix de la pierre en France et au Royaume-Uni ont été sensiblement identiques. Mais ça, c'était avant. Depuis le 2e trimestre 2011, le prix de l'immobilier a augmenté de 19,6% outre-Manche, alors qu'il a baissé sur la période de 5,2% dans l'Hexagone. A noter que, pour la première fois depuis le 3e trimestre 2012, l'indice des prix a diminué entre le 3e trimestre et le 4e trimestre 2014 (-0,4%).

En Asie, les prix n'ont pas évolué de la même manière d'un pays à l'autre. Au Japon, ils reculent depuis le début des années 1990 alors qu'ils ont flambé en Corée du Sud jusqu'au 2e trimestre 2012. Depuis, la tendance est à la légère hausse dans le pays. En Afrique du Sud, c'est tout l'inverse : le prix de l'immobilier grimpe à un rythme exponentiel depuis début 2012 (+28,3%).

 

Les prix immobiliers en France

Voici, grâce aux données de MeilleursAgents.com, le prix moyen du mètre carré par département (maisons et appartements confondus) en juillet 2015.


Le prix moyen du m² par département

Passez votre souris sur un département pour connaître le prix moyen du m²

 

Dans une poignée de départements français, parmi lesquels l'Allier, l'Aveyron ou encore les Vosges, le prix moyen du mètre carré reste inférieur à 1 300 euros. Dans d'autres, il dépasse allègrement les 4 000 euros. C'est notamment le cas en Ile-de-France, dans les Hauts-de-Seine ainsi qu'à Paris, et dans les Alpes-Maritimes. Et que la tendance soit ou non à la baisse du prix de l'immobilier sur l'ensemble du territoire (l'indice du prix des logements anciens a diminué de 7,2% en France métropolitaine depuis le troisième trimestre 2011, en données corrigées des variations saisonnières), ces marchés ne s'effondrent pas, tant la demande de logements les soutient. Dans le département de Paris, le prix moyen du mètre carré, appartements et maisons confondus, s'établit à 8 129 euros au 1er juillet 2015 (-0,1% sur un mois), soit 461 euros de moins qu'en juin 2011, à son plus haut historique. Dans les Hauts-de-Seine, le prix de l'immobilier atteint 5 374 euros en juillet 2015 (stable par rapport à juin 2015). A l'inverse, il plafonne à 907 euros dans la Creuse (-0,8% sur un mois) et à 935 euros en Haute-Marne (-0,3%).

 

Prix de l'ancien et du neuf

Au premier trimestre 2015, les prix des logements anciens en France métropolitaine augmentent de 0,3% sur trois mois. Une première depuis le 3e trimestre 2011. Sur un an, en revanche, ils restent en baisse (-1,9%). En données brutes (graphique ci-dessus), les prix dans l'ancien sont en baisse de 0,7% sur un trimestre et 1,9% par rapport au même trimestre de 2014.Le redressement des prix dans l'ancien est porté par les maisons, dont les prix progressent de 0,6% sur trois mois en données corrigées des variations saisonnières. Les prix appartements, eux, sont toujours en baisse, avec -0,2% par rapport au 4e trimestre 2014. En données brutes, les deux accusent une baisse.

A Paris, la baisse du prix des appartements dans l'ancien se poursuit, avec toutefois moins d'ampleur qu'au trimestre précédent : -0,6% au début 2015 contre -1,7% au 4e trimestre 2014. Sur un an, les prix des appartements à Paris ont perdu 2,8%.

La tendance est au recul pour l'indice du prix des logements neufs sur trois mois (+0,2%, après +1,2%) et sur un an (-0,1%), à 104,3 points au 4e trimestre 2014.

 

Le prix de l'immobilier dans les grandes villes de France

Passez votre souris sur une ville pour connaître le prix moyen des appartements dans l'ancien vendus juin 2014 à juin 2015

 

Sans grande surprise, c'est à Paris que les prix signés des appartements dans l'ancien, mesurés lors de la signature des compromis de vente, sont les plus élevés, à 8 371 euros le mètre carré de juin 2014 à juin 2015, selon le baromètre LPI- SeLoger. Après la capitale, Lyon arrive en tête des grandes villes de France dans lesquelles le prix de l'immobilier est le plus élevé, à 3 886 euros le mètre carré en moyenne annuelle glissante, détrônant ainsi Nice. Derrière Lyon, Aix-en-Provence, avec des biens vendus en moyenne 3 839 euros le mètre carré de juin 2014 à juin 2015. La tendance est nettement à la hausse dans certaines villes : Perpignan (+11%) et Rennes (+6,4%). A l'inverse, dans d'autres agglomérations, la dégringolade se poursuit. C'est le cas à Nîmes qui accuse une baisse de 18,3%, Clermont-Ferrand, où les prix signés sont en recul de 11% et Brest, où la chute est de 9,5%.

 

La pression immobilière en France

 

 

Les prix de l'immobilier d'entreprise

Chart: Le loyer moyen des bureaux en Île de France Description: Immobilier d'entreprise : le prix des loyers des bureaux en ïle de France Tags: Immobilier d'entrepriseImmobilier de bureauLoyerPrixIle de France Author: JDN charts powered by iCharts

Au premier trimestre 2014, le prix moyen du m² à la location dans les bureaux d'Ile-de-France s'élève à 314 euros. Il est en baisse sur trois mois, ce qui ne s'était pas produit depuis  début 2013 (-0,3%). Et il recule aussi sur un an (-1,7%). Une tendance qui contraste largement avec la hausse du prix moyen du m² à la location de 4,6% enregistrée entre le troisième trimestre 2010 et le deuxième trimestre 2012. Découvrez le détail de tous les prix de l'immobilier d'entreprise en Ile-de-France.

Infographie / Tendances